Les bonnes choses de la semaine #7

Les bonnes choses de la semaine #7
Hello hello, chers spondylamis ! Nous nous retrouvons – enfin – pour un article sur Les bonnes choses de la semaine #7. Enfin, pas que de la semaine. À vrai dire, il s’est passé tellement de choses inattendues et improbables que je n’ai pas eu le temps d’écrire quoique ce soit. Comme vous allez le voir, ça n’aura été que partie remise ! Je vais enfin tout vous dévoiler ! (vous « déballer » serait plus juste)

 

 

Sortie avec ma meilleure amie

C’était un mercredi vers la mi-septembre. Nous sommes allées nous promener dans Cusset, avant de prendre le bus et d’aller déjeuner chez… Shiki ! Le restaurant asiatique dont je vous ai déjà parlé, dans Les bonnes choses de la semaine #2. Nous nous sommes (encore une fois, pour ma part) régalées. Puis nous avons fait un tour dans le centre-ville de Vichy. Nous voulions aller au cinéma, mais aucune des séances proposées ne correspondaient à nos horaires. Soit c’était trop tard, soit c’était trop tôt.
Alors nous sommes allées nous balader dans les différents parcs de la ville. En cours de route, nous avons découvert ce qui était censé être une galerie commerciale. C’est un peu sombre et mélancolique. Et nous avons eu la chance – Ô joie ! – de tomber sur une salle, tout au bout de la galerie, particulièrement magnifique. On a-do-ré !

 

 

Sortie avec Choupinou

Comme je vous l’ai dit dans mon article sur Mother !, je suis allée au cinéma avec un ami. Et pas n’importe lequel. J’y suis allée avec Choupinou !
Nous nous connaissons depuis le collège et nous n’avions pas vraiment eu l’occasion de nous revoir depuis cette époque. Nous avons repris contact il y a quelques mois de ça, sans jamais parvenir à nous fixer un moment. Pour des raisons extérieures à nous, la plupart du temps.
Bref, nous avons bu un bon chocolat, nous sommes allés voir Mother !, nous avons eu de grandes discussions à ce sujet pendant deux bonnes heures – vous avez lu le résultat… Et nous avons fini à Burger King (énorme découverte pour ma part) où nous avons terminé la soirée à épiloguer sur notre dégoût mutuel de certains spécimens du sexe opposé, comme les deux associables aigris que nous sommes. C’était très sympa !
À notre grand désespoir, nous n’avons pas pu nous revoir depuis. Premièrement, parce que j’entamais dès le lendemain ma période d’ermitage. Deuxièmement, parce qu’il s’est passé tout ce qui s’est passé par la suite… 😉
Troisièmement, parce que nous habitons à plus de 30km l’un de l’autre. Et que quand ni l’un ni l’autre n’a le permis… Cha fait du ch’min, pardi !

 

 

Quelques jours pour souffler

Dans le paragraphe précédent, je vous parle de « période d’ermitage »… Mais qu’est-ce que c’est, me direz-vous ?
Je vous replace dans le contexte. Mis à part les supers moments que j’ai passé avec mes amis, rien n’allait plus dans ma vie. Les trois dernières semaines avaient été sources d’énormément de stress, de mauvaises nouvelles et autres choses extrêmement négatives. J’étouffais déjà avant, là c’en était fini de moi. Avec toutes ces choses (même les plus minimes) que j’avais accumulées, je n’arrivais plus à rien, si ce n’était broyer du noir.
C’est alors que ma mère et mon beau-père, Marc, ont eu une superbe idée : et si je squattais chez Marc, le temps de me retrouver un peu ? Me retrouver moi, en tant que personne et non plus en tant que « fille qui doit toujours tout gérer au détriment de sa propre vie (et parfois de celle des autres) » ? Prendre vraiment le temps de faire table rase du passé, d’accepter toutes mes émotions, afin de pouvoir enfin lâcher-prise…
L’arrangement était simple : j’occupais la maison afin d’éviter qu’elle soit vide en attendant que Marc emménage chez ma mère, je nourrissais ses animaux. Et on me laissait tranquille.
La semaine a été très longue, en attendant que je puisse aller chez Marc. Et, finalement, le moment est venu. J’ai coupé Facebook, je me suis concentrée pendant deux jours sur les articles de mes différents blogs. J’ai découvert une nouvelle série. Je commençais à me poser, lorsque, tout à coup…

 

 

Une lueur d’espoir

… Mon téléphone s’est mis à sonner. C’était ma mère. Elle avait reçu la visite d’une connaissance et n’avait pas pu attendre pour m’appeler.
Cette connaissance venait de lui annoncer qu’elle avait parlé de moi auprès à l’une de ses propres connaissances et qu’éventuellement, il y aurait peut-être un service civique intéressant pour moi. Sur le coup, bien pessimiste, je ne me suis pas trop enthousiasmée. Je me suis surtout dit qu’on allait encore me donner de l’espoir, me dire que j’avais d’énormes qualités très intéressante pour le poste proposé blablabla… Avant de m’annoncer par téléphone ou par mail que je ne suis pas assez « stable » pour être prise. Comme je vous le disais ! BLABLABLA !
Bref, je suis quand même allée me présenter à l’organisme qui recherchait un(e) volontaire. La directrice de l’établissement a été plus que ravie en me voyant et en lisant mon CV (pour une fois, je me suis bien gardée de dire que j’avais une RQTH). Pour elle, c’était « OUI » tout de suite ! Mais il fallait encore que je passe un entretien avec un supérieur du département. La chose me semblait malaisée, étant donné que je n’ai pas le permis… Quand bien même, j’ai fait ma lettre de motivation et ai tout renvoyé. Avec le fol espoir que l’entretien ait lieu rapidement et, surtout, qu’il n’ait pas lieu trop loin…
La suite, au prochain article Les bonnes choses de la semaine ! ;D

 

 

La soupe à l’oseille

C’est une nouvelle complètement hors de sujet, puisqu’il s’agit de quelque chose que je fais en ce moment-même et dont on n’a rien à faire. Je bois/mange de la soupe à l’oseille préparée par ma grand-mère et importée directement chez moi par ma sœur. Un pure délice ! Alors je n’aurais que quelques mots à dire pour terminer cet article : Vive les mamies ! Vive l’oseille ! Et vive les glacières !

 

 

À très bientôt, les spondylamis ! ^_^
Rendez-vous sur Hellocoton !


2 thoughts on “Les bonnes choses de la semaine #7”

    • Coucou ! Je te remercie pour ton commentaire ^^
      J’ai de nouveau Internet, je vais pouvoir recommencer à zieuter ton blog !
      Haha il faudrait déjà qu’elle accepte de me la transmettre. Je pense qu’il faut beaucoup beaucoup d’oseilleet juste assez de pommes de terre fermes pour donner un chouïa de consistance. Faire cuire le tout, ne pas mixer et hop ! ^_^
      Passe une bonne soirée !
      Bisous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *