J’ai testé pour vous… La procédure complémentaire d’Admission Postbac

J’ai testé pour vous… La procédure complémentaire d’Admission Postbac
La procédure complémentaire d’Admission Post-Bac est le moyen de trouver une université qui veut bien de vous après le délai imparti des premières admissions.
Comme c’est indiqué sur le site de l’Onisep, on ne trouve lors de la procédure complémentaire d’APB que les formations dans lesquelles des places sont restées vacantes après la première phase d’admission.
Quoiqu’il en soit, dans mon cas, ça a suffit amplement pour trouver mon bonheur.

 

Des difficultés pour trouver ma voie

Comme je vous le disais dans mon article Reprendre les choses en main, j’avais préparé tout un dossier pour Cap Emploi. Cela faisait partie du deal : si on veut un financement pour une reprise d’études, on a intérêt à être bien préparé et à trouver une formation qui entre dans le cadre de leurs actions… C’est-à-dire une formation professionnalisante pas trop longue. J’avais donc opté pour un BTS en Banque ou en Notariat. Deux domaines susceptibles de me plaire, mais qui ne me ressemblent pas non plus.
Comme il fallait s’y attendre, mes longues semaines de préparation n’avaient servi à pas grand chose : on ne finance pas, dans la région. Le seul moyen pour moi de pouvoir consolider mon dossier était de faire des stages d’une semaine, dans des entreprises concernées par ces domaines. Ce que j’étais prête à faire, jusqu’à ce que ma santé rechute, la semaine dernière. Trop de fatigue morale et physique.
Comme me l’a dit un médecin que j’ai vu il y a peu : « Ne t’embête pas à chercher des formations ou autre via ce genre d’organismes… Tout ce que tu vas faire, c’est t’épuiser ! ». Sur le coup, je lui avais répondu un truc du genre : « Ok… Mais je fais comment pour mon avenir ? ». Je ne voulais pas comprendre ce qu’il voulait dire par là. Maintenant j’ai compris.
Photo trouvée sur Pixabay

Un premier espoir

La majorité d’entre vous le savent déjà. J’ai reçu la semaine dernière une excellente nouvelle. J’ai été prise en DU de coréen à distance. Je ne m’y attendais pas vraiment (quand la négativité des autres fini par nous atteindre…). Les admissions de ce genre de cursus se fait directement auprès de l’université concernée. J’avais postulé dès l’ouverture des candidatures en ligne et quel bonheur quand j’ai reçu la réponse !
Mais un DU ne permettrait pas d’aller bien loin, sans une formation supplémentaire. C’est alors que j’ai décidé de chercher sur Admission Post-bac dès le 27 juin, jour d’ouverture de la procédure complémentaire.
Photo trouvée sur Pixabay

Pourquoi devoir attendre la procédure complémentaire ?

Tout simplement parce que je n’ai pas été suffisamment rapide pour la première phase d’admission. À vrai dire, je ne pensais même pas reprendre la fac, un jour. Pas de moyens pour financer une licence. Peur de ne pas avoir accès aux bourses du CROUS du fait que j’ai dû arrêter mes études en plein milieu de l’année 2015… Et surtout, peur que ça retarde trop mon entrée dans la vie active. Qu’on pense que je profite du système pour trainer chez moi etc… Que Roméo (si, celui dont je vous parlais dans mon article sur l’Amour) ne comprenne pas mon envie de tout reprendre du début ou autre… Que mes proches me disent encore que je n’allais pas tenir, que je n’allais pas aller jusqu’au bout de mes études, que je n’allais pas réussir.
Eh bien Fuck ! Il s’agit de ma vie et si je peux enfin terminer ce que j’ai commencé il y a des années et poursuivre enfin mes rêves, tout ça ne regarde que moi !
Photo trouvée sur planetecampus.com

La procédure en elle-même

C’est tout simple. Ça fonctionne exactement comme la première phase d’admission. On base sa recherche sur le type de diplôme voulu, sa mention et le lieu souhaité. Sortent ensuite tous les programmes ayant encore des places vacantes.
Personnellement, je ne savais pas trop ce que je cherchais. Quelque chose qui me permettrait d’utiliser le coréen, plus tard, et d’étudier à distance. J’ai d’abord pensé à des cursus de type FLE (Français Langue Étrangère). Mais je trouvais ça trop réducteur. C’est après avoir reçu – presque aussitôt – les réponses des universités de Caen et de Rouen que j’ai fait plus de recherches. J’avais le choix entre Lettres Modernes et Anglais. J’ai bien regardé les débouchés. Préférant être prof de français quoiqu’il en soit, j’ai vite laissé tomber l’idée de faire une licence d’Anglais (dont seule la partie étude linguistique m’intéressait vraiment).

 

En y regardant de plus près…

C’est en regardant précisément les débouchés en Lettres Modernes que je suis tombée sur le Master Création Littéraire de l’Université de Clermont-Ferrand. L’enseignement a l’air d’y être génial ! Selon le parcours choisi, on peut facilement intégrer le rang des professeurs, tout comme se tourner vers d’autres voies beaucoup plus créatives. Je trouve ça juste par-fait !
Vous allez vous dire : pourquoi chercher déjà à savoir ce qui va se passer dans trois ans, alors qu’elle n’a pas encore commencé les cours ?
Tout simplement parce qu’il me fallait une vraie raison, un vrai but pour reprendre mes études. Je ne vais pas m’échiner à passer une licence, si je ne sais pas du tout quoi faire après.
Photo trouvée sur Pixabay

Tout ça pour dire…

Tout ça pour dire que la procédure complémentaire est vraiment le moyen de se rattraper, de trouver véritablement sa voie. Combien de jeunes ayant validé certains vœux ne veulent finalement pas suivre le chemin que ça implique ? Combien se retrouvent à devoir commencer une formation qui ne les intéresse pas du tout ? Sans savoir qu’il existe un moyen de rectifier tout ça ?
Combien de personnes – comme moi – découvrent de nouvelles options beaucoup plus attrayantes au dernier moment ? Combien croient devoir encore attendre une année entière avant de pouvoir faire le grand saut ? Alors qu’en réalité, il existe cette procédure qui permet de se dédier immédiatement à leur passion
Bien évidemment, il faut avoir la chance de trouver une place dans la formation dans laquelle on veut investir. Et j’ai eu énormément de chance à ce niveau-là, j’y ai tout de suite eu accès.

 

Et vous les spondylamis ? Avez-vous déjà eu utilisé la procédure complémentaire d’APB ? En avez-vous été satisfait(e)s ?
Sinon, qu’avez-vous suivi, comme études ? Est-ce que ça vous a plu ? Ça n’a pas été trop difficile d’y entrer ?
Passez une belle journée 🙂
Rendez-vous sur Hellocoton !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *