Réflexions sur… l’amour

Réflexions sur… l’amour
L’amour… Un mot qui en fait rêver plus d’un… Mais qu’en est-il réellement ? Arrive t-il que la réalité rejoigne la fiction ? Le sujet est vaste, aussi nous concentrerons-nous sur un point de vue. Celui d’une jeune femme qui a déjà eu l’occasion de vivre certaines expériences ne ressemblant pas à ses attentes ni à sa vision du couple et de l’Amour avec un grand A.

 

사랑하는 것은 서로 바라보는 것이 아니고 같은 쪽으로 같이 바라보는 것입니다

C’est la traduction coréenne d’une phrase d’Antoine de Saint-Exupéry : Aimer ce n’est pas se regarder l’un l’autre, mais regarder ensemble dans la même direction. Je trouve cette citation magnifique et pleine de sens ! Tellement que ça fait depuis 2013, depuis le cours où nous avons traduit cette phrase, que je la note un peu partout. L’article réflexion d’aujourd’hui est une occasion supplémentaire.
Saint-Exupéry a tout à fait raison. On n’aime (au sens « aimer véritablement par choix » et non pas « sentiment amoureux ») pas quelqu’un uniquement pour ce qu’il est, mais aussi pour ce qu’il fait et désire. C’est décider ensemble de ce que l’on veut faire et de ce que l’on devenir. Et non pas juste se regarder dans le blanc des yeux sans avoir aucune idée de ce que l’autre souhaite ou non. De si on a ou non les mêmes aspirations. De si on a tout simplement la même conception de la vie et de la relation de couple.

 

Photo trouvée sur Pixabay

Des valeurs communes

Le respect

La base de toute relation quelle qu’en soit la nature.
.C’est avoir de la considération pour l’autre. L’accepter avec ses qualités comme ses défauts. C’est accepter sa liberté de choix.
.Ce n’est pas lui faire comprendre qu’elle (je mets au féminin, ça va plus vite) ne compte pas ou moins que d’autres. Ni la dénigrer de quelque manière que ce soit. Ce n’est pas la rejeter parce qu’elle pense différemment – par exemple – ou lui imposer quoique ce soit.

La Fidélité

L’engagement que prennent ensemble deux personnes selon leur conception des relations sexuelles/affectives.
.C’est n’avoir d’yeux que pour une seule personne, émotionnellement et physiquement parlant. Désirer la personne et uniquement elle. C’est arrêter de penser avec son deuxième cerveau et le garder bien au chaud dans son pantalon pour sa moitié.
.Ce n’est pas flirter à tout va. Ni accepter les avances d’un(e) autre. Ce n’est pas dire : « Oups ! J’ai glissé, je suis tombé et pas de chance, elle était en-dessous ! »

L’engagement

Je devrais même dire l’Engagement.
.C’est comprendre et faire comprendre à sa moitié que l’on a choisi de l’aimer. Accepter qu’il puisse y avoir de bons et de mauvais moments, mais que l’on se soutient malgré tout. C’est vouloir passer le reste de sa vie avec l’autre.
.Ce n’est pas un coup « oui », un coup « non ». Ni renier l’autre et sa relation au reste du monde. Ce n’est pas abandonner l’autre personne à la première difficulté.

L’attention

La marque d’intérêt et d’affection que l’on porte à sa moitié.
.C’est montrer le plus souvent possible à quel point on l’aime. Lui prendre la main, quelque soit le moment et quelle que soit la compagnie. C’est rester avec elle à faire des trucs qu’on n’aime pas, juste pour lui faire plaisir.
.Ce n’est pas se sacrifier pour autant. Ni sans cesse inviter des gens aux seuls moments que l’on a en amoureux et zapper sa pseudo-moitié toute la soirée. Ce n’est pas faire attention à l’autre uniquement aux rares moments où l’on se retrouve en couple.

Le partage

La répartition des envies  et actions qui permettent au couple d’être équilibré.
.C’est pouvoir discuter avec l’autre et exprimer son point de vue, ses envies… S’organiser pour que chacun puisse se retrouver et faire les choses qu’il aime. C’est passer des moments privilégiés.
.Ce n’est pas imposer quoique ce soit à l’autre. Ni faire que des choses que l’on aime, soi. Ce n’est pas laisser l’autre seul dans un coin toute la soirée quand on invite du monde (au dernier moment et sans prévenir l’autre, bien sûr).

La confiance

.C’est savoir que l’on peut se fier à l’autre sans soucis, quelle que soit la question. Laisser sa moitié vivre librement en sachant parfaitement qu’elle ne partira pas avec un(e) autre. C’est la laisser exercer son libre-arbitre quant aux décisions qu’elle va prendre, en sachant parfaitement qu’elle choisira la meilleure.
.Ce n’est pas faire des crises de jalousie toutes les cinq minutes parce qu’elle est sortie dehors. Ni essayer de la blesser en lui faisant croire ou comprendre qu’elle-même ne peut pas avoir confiance en vous. Ce n’est pas lui reprocher à la moindre occasion qu’elle ne peut/veut pas vivre chez vous pour le moment.

L’épanouissement

Si l’on dit que l’on ne peut être qu’heureux en s’aimant soi-même, il faut aussi savoir qu’aimer les autres peut aussi nous apporter énormément.
.C’est accompagner et soutenir son conjoint pour lui permettre d’y avoir accès. Avoir accès à un surplus de bonheur (mon bonheur+ton bonheur = Paradis). C’est pouvoir atteindre à deux un stade de développement plein et heureux.
.Ce n’est pas freiner l’autre. Ni être avec l’autre pour combler un manque, quel qu’il soit. Ce n’est pas laisser sa moitié et son amour faner juste par égoïsme.

 

Photo trouvée sur Pixabay

 

Quand il manque une de ces valeurs…

Ma principale question est : Quand l’une de ces valeurs n’est pas du tout partagée et que l’on emploie même son contraire, est-ce que ça veut dire pour autant qu’il n’y a pas d’amour ?
Suite à ma plus récente expérience, je commence de plus en plus à le penser. Il y a certes un sentiment amoureux, mais est-ce que cela veut dire pour autant qu’il y a de l’Amour ?
Il existe un site que je suis depuis plusieurs années déjà, qui tente de répondre à la question. En lisant leur article au sujet de l’Amour Véritable, je ne peux que me poser des tonnes de questions supplémentaires et de remettre ma responsabilité en cause. Je me rends compte que dans toutes mes relations, je reproduis systématiquement le même schémas : j’accepte trop de choses qui ne me ressemblent pas, qui ne correspondent pas à ma vision du couple/de la vie et je finis par m’oublier moi-même. Je fais passer le bonheur de l’autre avant le mien, je refuse volontairement de passer du temps avec les gens que j’aime, à faire des choses que j’aime pour me consacrer uniquement à l’autre. Alors, forcément, quand il y a un tel investissement à sens unique (et sentiment de sacrifice), la relation ne peut qu’être dans l’insécurité, bancale, déséquilibrée.

 

Malgré tout, une évolution

Je me rends compte aussi d’une chose : c’est que malgré cette répétition dans ma manière de vivre les relations de couple, je commence à évoluer. Car il y a encore très peu de temps, j’ai réussi à dire « non » définitivement. J’ai réussi à dire à celui que je considérais comme ma moitié (appelons-le Roméo) que j’existais aussi et que je ne devais pas être la seule à faire des efforts. Ça faisait des mois que j’essayais de le faire comprendre, mais je n’étais pas écoutée. Il y a quelques semaines, j’ai pris la décision radicale de faire une « pause ». Afin de pouvoir me retrouver, principalement, mais aussi pour lui faire comprendre que l’on n’a pas à imposer un choix de vie à l’autre. Malheureusement, en exécutant mon idée, je fais exactement la même chose. Ce qui est assez perturbant, car je ne suis pas du genre à dicter aux autres leur conduite. Seulement, il est arrivé un moment où j’ai dû taper du poing sur la table et dire : « Eh oh ! Je suis là ! ».
Aujourd’hui, je ne cesse de penser à cet article que j’ai lu sur nospensees.com… Et je commence à en venir à la conclusion que, finalement, Roméo et moi sommes vraiment trop différents. Incompatibles. Que rien ne pourra changer ou s’améliorer sur le long terme car on en reviendra toujours au point de départ (Chassez le naturel, il revient au galop).

 

Photo sur Pixabay

 

Possessivité

Je n’aurai que quelques mots à dire à ce sujet. Quoiqu’en disent ces messieurs (ou ces dames) : ce n’est pas de l’amour. Absolument pas. C’est juste demander à l’autre de combler un manque. Chose impossible à faire ! C’est aussi empiéter sur la liberté de l’autre.
Il peut arriver d’avoir une pointe de jalousie quand on voit sa moitié zieuter une (soit-disant) plus jolie demoiselle. Et il peut arriver d’éprouver de la jalousie quand l’autre se fait draguer ouvertement devant vous (surtout quand il ne fait pas en sorte de repousser la demoiselle importune ; mais là on n’est plus seulement dans le registre de la jalousie, ça devient blessant. C’est carrément un manque de respect).
Par contre, quand la jalousie prend des proportions inconsidérables sans raison
Bref la possessivité n’est pas de l’amour !

 

Je terminerai donc cet article par ce que représente l’Amour, à mon avis : Valeurs partagées, respect mutuel, engagement, tendresse, attention, liberté, confiance, complicité, partage, équité.

 

Et vous, alors, les spondylamis ? Comment percevez-vous l’amour ? Ai-je raison de penser que certaines valeurs sont universelles ? (Et que ceux qui ne les partagent pas sont des abrutis congelés ?lol)

 

Je vous souhaite une excellente soirée ♥
Rendez-vous sur Hellocoton !


2 thoughts on “Réflexions sur… l’amour”

  • Abrutis congelés Ahaha 😀 Tu m’as bien fait rire.

    Comme toi je me pose beaucoup de questions à ce sujet.
    Depuis peu j’ai aussi remarqué que je reproduisait un schéma et maintenant que je l’ai remarqué j’espère que j’arriverai à changer ça.

    J’ai aussi tendance à laisser tout le monde pour me consacrer à ma « moitié », je me donne à fond, je fais tout pour faire plaisir et finalement au final j’en donne trop et après je paie le prix.
    J’ai aussi remarqué que je ne « cherchais pas le bonne personne »
    Au début de mon célibat, je voulais le contraire de mon ex (monsieur 7 ans 🙂 ) Donc je voulais quelqu’un de plus âgé que moi, cultivé, mature, travailleur.
    J’ai rencontré des garçons comme ça. mais c’est beaucoup trop « sérieux » pour moi.
    Je suis très mature et je l’ai toujours été grâce à ce que j’ai affrontée dans la vie mais contrairement à ça, j’ai un côté très « gamine »

    Après ça je me suis naturellement beaucoup tourné vers les bad boys. Pour finalement me rendre compte que en tant que maman je ne pouvais pas, ça ne convenait pas.

    J’ai décidé maintenant de ne plus chercher. Je ne suis plus sur aucun site et je vais laisser faire le temps et le destin.

    Maintenant je n’ai plus de check-list en dehors de celles des valeurs que tu as cité. Finalement c’est ça qui compte ! :).

    A la question « quand il manque une de ces valeurs » et bien je ne sais pas… Tu me fais me poser des questions.
    Je pense que tout dépend de si on est amoureux ou si on aime. Ce qui pour moi est complètement different.
    Quand on est amoureux je pense qu’on peut passer au dessus… Mais est ce pour autant bien ?
    Quand on aime, une valeur manquante peut être un vrai problème à mon sens. J’en ai déjà fait l’expérience.

    J’ai un peu écris ce que je pensais comme ça me venait… Donc sorry pour la pagaille de ce commentaire 😀
    C’est un très bel article qui porte à réfléchir ! 🙂

    Des bisous !
    Bonne soirée à toi

    • Coucou ! Comment vas-tu ?
      Je suis désolée de ne répondre que maintenant ! Quoiqu’il en soit, j’ai été très contente de voir tous les commentaires que tu m’as laissés, ça m’a fait plaisir. Je tâcherai d’aller voir tes articles du mois d’août, sous peu.
      Comme je te comprends d’avoir voulu « tester » les hommes plus vieux ! J’ai aussi voulu tester, ça n’a pas été très concluant, mais pas pour les mêmes raisons. Je pense que tu te serais bien entendue avec quelques uns de ceux que j’ai eu l’occasion de rencontrer, dernièrement. Mais il y en a d’autres… Malgré leur âge, ils se comportaient comme des ados de quinze ans. (autant garder une âme d’enfant tout au long de sa vie est sain ; autant se comporter en ado attardé à 40-50 ans peut être un signe de troubles importants et porter préjudice, en couple)

      Ah, les Bad boys ! Je crois qu’à certaines périodes de notre vie, on ne peut pas y échapper hahaha

      Je suis ravie de voir qu’on partage le même point de vue, en tout cas. De voir que d’autres personnes font aussi la différence entre « être amoureux » et « aimer ».
      En parlant de check-list… Je n’en ai jamais vraiment faite. Je crois que ça serait rigolo ! Tu m’as donné des idées mdr

      Je te remercie du compliment et de ton commentaire, en tout cas

      Bisous et bonne soirée ! ^_^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *